Grenade regarde le coucher du soleil dans le camping-car

Chat en camping-car : Le guide utile

Voir des chiens se balader aux côtés de leur maître en vacances est devenu une habitude. Médor chill tranquille sur une aire de camping-car en bord de plage alors que Mimine est resté bien sagement à la maison et se fait nourrir par la voisine. Il crie (ou plutôt miaule) haut et fort à l’injustice ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il vous boudera quelques heures à votre retour. Et il a bien raison. Pourquoi se priverait-il d’aventures ?

« Emmener son chat en camping-car ? Mais quelle idée saugrenue ! » vous dit votre entourage. Je vous l’accorde, ce n’est pas la première idée qui vous passe par la tête quand vous préparez l’itinéraire de votre road trip. Mais finalement, pourquoi pas ?

Après plusieurs voyages en camping-car avec des animaux, je vous partage ici mes conseils, mes habitudes et même mes chagrins pour que vous puissiez voyager en camping-car avec un chat en toute sérénité.

Sommaire

Quels accessoires pour chat en camping-car ?

Le camping-car est votre deuxième maison. Pour qu’il le devienne, vous avez certainement dû l’aménager à votre image, y mettre des affaires qui vous tiennent à cœur, mais adaptées aux voyages et aux petits espaces. Eh bien, c’est exactement la même chose pour votre ami à quatre pattes.

Gamelle de voyage pour chat

Les gamelles pour chats sont souvent de petites tailles, donc pas de problème au niveau du voyage. Il faut malgré tout faire attention à ce qu’elle soit antidérapante, au risque de se retrouver avec un tapis de croquettes au prochain stop. 

Au niveau du modèle, il en existe plusieurs : 

  • Les gamelles rétractables ou pliables en silicone. Certaines existent même avec un couvercle, ce qui est plutôt pratique en cas de repas non terminé si vous reprenez la route. 
  • Les tapis de gamelles. Même si ça prend un peu plus de place, c’est ce que nous avons pour le moment. C’est pratique pour les chats qui aiment tremper les pattes avant de boire et qui en mettent un peu partout autour. Les rebords empêchent l’eau d’aller sous le tapis et d’abîmer vos sols ou plans de travail.

D’autres systèmes existent, comme les gourdes pour l’eau ou les sacs pour les croquettes, mais je n’en ai encore jamais testé.

Litière en camping-car

Vous le savez autant que moi, la litière dans un camping-car est une chose à prendre au sérieux. Pliante, rétractable, en tissu, en silicone ou même jetable, il existe beaucoup de modèles pour le voyage. 

Mais sur ce coup, mon conseil est de ne pas trop chercher à contrarier Minou et ses toilettes, un simple bac fera l’affaire. Il ne prendra pas trop de place dans le camping-car, il sera accessible facilement et il vous suffira d’un coup d’œil pour voir s’il y a quelque chose à ramasser 👀. Je tiens quand même à partager ce modèle nomade qui est assez sympa, car il peut se fermer, ce qui est pratique pendant les trajets. Je ne l’ai pas encore testé, mais pourquoi pas.

Par contre, si vous avez un chat qui aime gratter les graviers comme s’il voulait s’enterrer vivant ou des chiens friands de crottes de chat (oui oui, ça existe 🤢), je vous recommande plutôt une litière fermée, de petite taille. 

Dans notre cc, pour le moment, il y a celle-ci. C’est une litière un peu tout-en-un qui s’ouvre sur le dessus, possède un tapis tout doux, un grattoir en carton, un jeu et même une petite pelle qui se range à l’intérieur. Notre gros matou comme notre petite chatte l’ont adopté très rapidement. Nous l’avons installé derrière le siège passager en enlevant la partie amovible d’une des banquettes.

Deux chats et deux chats dorment dans un camping-car

Griffoir

Bien que notre superbe maison de toilette soit équipée d’un grattoir en carton, on n’a pas voulu prendre de risques, on a investi dans le grattoir en sisal, et on a bien fait.

Au bout d’un moment, le carton, ça s’abîme, surtout dans un petit espace et avec autant d’enfants et d’animaux.

Nous avons donc choisi au détour d’un rayon un modèle comme celui-ci, avec le jeu en dessous. Il prend un peu de place, mais nous sert de barrière de fortune pour que les chiens ne viennent pas trop près du poste de conduite.

En y réfléchissant un peu plus et avec le recul, un grattoir sous forme de planche ou de tapis aurait été plus adapté. Il prend moins de place et se pose facilement sur le tableau de bord, un fauteuil ou même à la verticale sur un coin de meuble.

Tapis rafraichissant pour chat

Au moment où j’écris cet article, je ne l’ai pas encore testé. Mais, cet été, quand j’ai croisé Grenade allongée telle une serpillère sur le sol, je me suis dit que ce serait pas mal. 

Ce sont des tapis qui n’ont pas pour but de refroidir votre animal, mais plutôt d’enlever sa température corporelle (Hmm, c’pas très clair tout ça ? 🤔). En gros, votre tapis ne ventilera pas, il ne va pas apporter de froid. Par contre, il va retirer de la chaleur à l’endroit où votre chat sera installé. Et ça fait, sans aucun doute, une grosse différence quand les températures grimpent un peu.

D’autres accessoires pour chat camping-cariste

Il y a ensuite d’autres accessoires pour chat que vous pouvez adapter à votre camping-car, comme : 

  • mettre des boîtes qui leur serviront de cachettes ; 
  • fixer des tablettes au mur pour qu’ils escaladent ; 
  • installer une chatière près de la fenêtre coulissante d’intégrale ou carrément sur la porte d’entrée (oui oui, ça existe vraiment).

Et si vraiment vous avez trop de place (du jamais vu en camping-car), n’hésitez pas à lui laisser un placard ouvert et accessible, ce sera son petit coin perso.

Comment habituer un chat dans un camping-car ?

Avant de partir en road trip avec votre chat, il va falloir lui faire sentir que ce camping-car est aussi sa maison.

Lui faire découvrir

Sieste de chat de dans le camping-carVous avez prévu de faire du rangement ou quelques travaux dans votre maison roulante ? Soyez malin et laissez la porte ouverte. Notre ami moustachu aime son territoire, mais il est aussi très curieux. S’il voit qu’il n’y a pas de danger, il risque de partir l’explorer. 

Au bout de plusieurs fois, ça ne fonctionne toujours pas ? Dans ce cas, essayez de laisser sa friandise préférée sur une marche de l’entrée, puis plus loin, jusqu’à un lit par exemple. Une fois cette étape passée, il risque de ne plus vouloir en sortir.

Grenade, notre petite aventurière, ne s’est pas posé de questions. Elle est entrée sans réfléchir. Maintenant, quand on bricole à l’intérieur, c’est la première à prendre sa place au-dessus du lit pavillon, même s’il est fermé 😶‍🌫️. Pour Figaro, le plus peureux, il a fallu ruser. Le porter jusqu’à l’entrée et lui mettre quelques friandises dans les cachettes qu’on avait préparées (derrière une boîte, derrière un siège, sous une table, etc.).

Le rassurer

Mistigri est rentré, c’est une bonne chose. Maintenant, il va falloir le faire rester et surtout revenir. Si vous avez acheté de nouveaux objets comme une litière, un griffoir, des gamelles, faites-les-lui tester dans la maison avant de les mettre dans le camping-car. Comme ça, il retrouvera ses odeurs sur des objets qu’il connait déjà.

Pour lui faire comprendre que c’est un endroit sans danger et que ça va durer, ajoutez-lui ses affaires personnelles de chat à l’intérieur, sa balle, sa souris à plume, son laser et même le coussin ou le plaid plein de poil sur lequel il a l’habitude de dormir. 

Si c’est un petit stressé, pulvérisez un peu de valériane ou de spray type Feliway sur ses affaires ou les lieux douillets, effet apaisant garanti.

Et enfin, anticipez son arrivée en lui préparant des cachettes. Par exemple, Grenade adore les boîtes et les sacs, alors pas la peine de chercher plus loin. En moins de deux minutes, une boîte à chaussure est devenue le lit idéal pour elle.

Le laisser tester

Partir avec votre chat en van, vous en rêvez ! Mais avant de voyager sur de longues périodes, faites de petits tests. Dans un premier temps, quelques kilomètres suffisent. Habituez-le à rouler, histoire de lui faire comprendre que ce trajet n’est pas fait pour aller chez le vétérinaire 🙀. Puis, quelques jours après, allongez les trajets, ajoutez-y une nuit, deux, aller plus loin, etc. En fonctionnant par étape, votre matou sera rassuré et vous aussi. 

Inutile de vous dire que lorsque nous avons démarré le camping-car pour la première fois, Grenade et Figaro n’ont pas fait les malins. Grenade s’est cachée et Figaro a miaulé comme-ci, on l’emmenait chez le vêto ». C’est seulement le soir, quand nous sommes allés au lit, qu’ils sont venus faire de timides ronrons. Petit à petit, Figaro a arrêté de miauler comme si on l’étranglait. À chaque départ, lorsqu’ils nous voyaient préparer le camping-car pour la route, ils s’arrangeaient pour trouver le coin parfait pour une longue sieste.

Ne pas le chambouler

Calins de chat en camping-car

Même si le voyage c’est l’aventure, il est important de garder les habitudes de la maison. Si votre chat mange à des heures régulières, ne les changez pas. Un moment câlin le matin en se réveillant ? N’y dérogez pas. Il en va de même pour toutes les routines que vous avez pu créer avec votre compagnon, qu’il s’agisse d’un moment de jeu ou d’une gratouille. 

Le moment le plus important dans le camping-car pour nos chats, c’est sans aucun doute le câlin avant de dormir. Tout est calme, les enfants et les chiens dorment, alors c’est leur tour, ronrons garantis !

Comment rouler avec son chat en camping-car ?

Tout le monde vous dira : « La sécurité avant tout ! ». Alors, pour être au top pendant les trajets, vous avez plusieurs solutions.

La caisse et le sac de transport

Certains animaux aiment être dans les caisses de transport pendant les temps de route. Ce petit espace les rassure et les sécurise. Il en existe de toutes sortes :

Figaro dans une caisse de transport

Une fois votre caisse ou sac choisi, l’idée est de la fixer à l’aide des ceintures de sécurité dans le camping-car.

La ceinture-harnais

Si votre félin n’aime pas être enfermé, il vous reste la solution de la ceinture de sécurité. Pratique, elle se fixe directement sur le harnais, ce qui permettra à votre animal de rester sagement installé pendant que vous roulez. Je déconseille d’utiliser la ceinture sur un collier. En cas d’accident, votre chat risquerait de rester bloqué et de s’étrangler s’il venait par exemple à tomber du siège.
Et les nôtres dans tout ça ? Eh bien, figurez-vous que nous ne sommes pas des exemples à suivre. Nous avons testé la caisse et le harnais-ceinture, mais ils se sont montrés plutôt contre 🐯. On a finalement abandonné la bataille et décidé de leur faire confiance. Figaro a fini par élire domicile sur un plaid posé sur le lit des enfants au fond. Et Grenade se la joue ninja en dormant sur le lit pavillon replié. Ils ne bougent pas pendant les transports et se dépêchent d’aller à leurs postes dès qu’ils nous voient ranger le camping-car pour le départ.

Comment voyager avec son chat en camping-car ?

S’il s’agit juste de vacances de courtes durées en France, pas de soucis. Assurez-vous simplement de prendre assez de nourriture pour votre séjour et son traitement, s’il en a un. Par contre, pour les longs voyages avec votre chat en camping-car, il vous en faudra un peu plus.

La nourriture

Que ce soit en France ou ailleurs, vous ne trouverez peut-être pas les mêmes croquettes partout. Je vous conseille de prendre autant de stock que possible de sa nourriture préférée. Ensuite, une fois que vous arrivez presque au bout de votre réserve, commencez à mélanger les croquettes ou la pâtée qu’il connait avec la nouvelle nourriture. Choisissez quelque chose de similaire en gamme et en goût. Faites le changement progressivement pour ne pas qu’il s’en aperçoive, d’abord avec 90 % de sa nourriture habituelle et 10 % de la nouvelle, puis augmentez doucement les proportions. Je vous assure que quand vous atteindrez les 100 % sans encombre, vous vous sentirez aussi fière qu’en haut de l’Everest ! 💪(ou presque).

Les soins

Avant de partir en long voyage, traiter votre chat contre les puces et les tiques. Ça vous évitera de cohabiter avec elles dans un espace déjà restreint. N’hésitez pas à rendre visite à votre véto avant le départ, histoire de contrôler que tout va bien. Ce serait dommage de se retrouver avec une griffe infectée à peine partie. Il vérifiera aussi que les infos de la puce de minouche sont bien à jour et je peux vous dire que c’est super important ! (voir EDIT au bas de l’article)

Les vétérinaires des autres pays

Je ne peux pas vous faire de liste, car je ne les ai pas tous testés (heureusement d’ailleurs). En tout cas, je dirais qu’une bonne maîtrise de l’anglais pour l’Europe est recommandée. Mais au pire des cas, les applications de traduction font du bon boulot. Nous avons eu besoin d’un vétérinaire en road trip en camping-car en Irlande. Iona ne pouvait plus avaler une seule goutte d’eau, elle se vidait littéralement. Après avoir passé trois jours chez le vétérinaire, elle nous est revenue avec une petite mine, mais guérie. 

Pour trouver un vétérinaire, je vous recommande de demander dans la ville où vous vous trouvez, si les personnes qui promènent leur chien vous le recommandent, c’est que ça ne doit pas être trop mal. Et pour plus de sécurité, vérifiez quand même les avis sur Google, il vaut mieux être sûr quand on doit faire soigner son mimine adoré.

Les frontières avec votre chat en camping-car

Lorsqu’on vous demande vos papiers et ceux de vos animaux à la douane, ça fait frémir 😨. Même quand on vous dit ça dans une autre langue, vous sentez le petit ton autoritaire qui vous informe que vous avez intérêt à être en règle. Dans ces moments, il ne faut pas paniquer. Mieux vaut s’assurer que tout est en ordre avant le départ. Pour passer les frontières européennes en camping-car avec un chat, le passeport est obligatoire. Il s’obtient chez le vétérinaire, à la condition que votre animal ait au moins 3 mois, qu’il soit pucé et vacciné contre la rage. 

Attention, selon les pays, les normes sont différentes. Notre véto nous avait conseillé de faire un tour sur anivet pour avoir les infos.

Quand faire sortir son chat du camping-car pour la première fois ?

Faire entrer son chat dans le camping-car est déjà une sacrée étape. Mais, maintenant qu’il y est, il va certainement vouloir découvrir les environs, et ça, ça fait peur.

Mon premier conseil sera d’attendre le bon moment et de le faire au bon endroit. Pour une première fois (et les suivantes d’ailleurs), ne le laissez pas sortir si vous êtes simplement en pause sur un long trajet. Attendez d’être arrivé et installé pour le laisser explorer.

Choisissez un endroit sans grand danger et plutôt calme. Par exemple, évitez de vous poser à côté d’une route passante, d’un chenil, d’un endroit avec des animaux en liberté ou beaucoup de monde autour. Ça paraît logique, car c’est souvent ce qu’on fuit en camping-car.

Partez ensuite découvrir les environs avant votre chat. Ça peut être rassurant d’avoir une idée des alentours et des potentielles cachettes. Vous pouvez aussi lui aménager quelques abris proches du van ou du camping-car. En cas de mauvaises rencontres, votre petit matou sera content de pouvoir se cacher. Une petite boîte retournée ou une chaise astucieusement placée fera l’affaire. Grenade a pris l’habitude de se cacher sous le capot du camping-car, c’est son endroit préféré lorsqu’on traîne un peu trop à lui ouvrir.

Quels équipements pour laisser son chat sortir du camping-car ?

Pour cette partie, tout dépend du niveau de coopération de votre animal 🦁 
Dans tous les cas, quel que soit votre choix d’équipement, je vous recommande de toujours ajouter un porte-adresse, une médaille ou une plaque sur le collier anti-étranglement de votre petit protégé. Il est important d’y mettre en priorité votre numéro de téléphone et son nom. Vous pouvez bien sûr y ajouter d’autres informations, mais lorsqu’on voyage, l’adresse est assez subjective.

La laisse pour chat

Je vois régulièrement des chats super heureux de sortir en laisse et en harnais et franchement, j’admire (les chats et les maîtres d’ailleurs). Chez nous, leur enfiler un harnais relève déjà du combat, mais, leur faire garder plus de 3 minutes est juste impossible. En tout cas, si votre chat aime ça, plus de stress, sortez-le en laisse ou en longe et il sera comblé.

Le traceur pour chat

Si vous avez pour ami un chat ninja adepte des escape games, le mieux est d’utiliser un système de traçage. Il existe de nombreuses propositions en ligne.

Le collier GPS

Il s’agit du plus répandu. Ce type de système propose de nombreuses options, mais pas sans quelques désagréments.

  • Avantages : Suivi en temps réel, portée illimitée, création de clôture virtuelle, signal lumineux, sonnerie, vibreur, etc.
  • Inconvénients : Abonnement au mois, limité selon le pays dans lequel vous vous trouvez, parfois lourd ou encombrant pour les chats de petites tailles, une autonomie de batterie souvent faible (entre 1 et 3 jours).

Le traceur radio

Même si ce type de traçage peut paraître moins complet, il peut être suffisant pour les chats qui restent proches de leur maison roulante.

  • Avantages : Pas besoin de connexion internet, collier léger, autonomie correcte (plus d’une semaine), aucun abonnement.
  • Inconvénients : Coût du collier plus élevé, aucun suivi, portée limitée.

Le collier airtag pour chat

C’est une solution assez récente qui semble faire ses preuves pour les maîtres qui recherchent la simplicité.

  • Avantages : Petit, léger, s’adapte facilement à un collier, une batterie qui dure plusieurs années, aucun abonnement.
  • Inconvénients : Pas de suivi direct, dépend des Iphones autour.

Grenade se balade à l'extérieur du camping-car

Pour faire le choix le plus adapté à son animal, il faut parfois faire des essais. Dans notre tribu, nous avons les deux extrêmes

Figaro est un grand stressé de la vie. Il attend, observe, bouge une pâte, réfléchit s’il doit bouger la deuxième, pour finalement rester à sa place. Une fois sûr de lui, il reprendra sa vie de chat pot de colle, toujours en restant sur ses gardes (on ne sait jamais, une mouche pourrait l’attaquer par surprise 🪰). 

Quant à Grenade, on était super stressé. C’est un chat d’extérieur, une aventurière. On s’est dit, naïvement, qu’un harnais et une longe seraient la solution. Ce système a fait environ 10 minutes (je suis peut-être large dans la durée). En moins de temps qu’il ne faut pour le dire elle était dans la forêt et nous, en panique. Mais, devinez qui est revenu quelques heures plus tard, plus heureuses que jamais ? Petit à petit, nous avons appris à nous détendre. Grenade est une petite aventurière attachée à ses maîtres et à son camping-car, c’est aussi sa maison après tout.

L'histoire folle de notre chat Figaro

Sur le retour du voyage au Portugal, nous nous sommes posés sur une superbe aire à Biscarrosse. Figaro est sorti du camping-car et n’est pas revenu. On était en pleine canicule, on s’est dit que sans eau, il ne pourrait pas tenir longtemps. Les personnes sur place ont commencé à nous parler d’attaques de corbeaux. Alors, on l’a cherché de jours, de nuits… Mais, on ne l’a pas retrouvé.
On est rentré en remettant toute l’idée du voyage en question. Si vous êtes sur cet article, c’est que, comme pour nous, vos animaux font partie de la famille. On ne part pas vivre de nouvelles aventures pour ça.

Les mois sont passés, au début nous avions espéré un appel, mais il n’avait que sa puce. Aucun collier, aucune médaille avec un numéro de téléphone. Je m’en suis tellement voulu.
Surtout qu’autour de Biscarrosse, c’était l’hécatombe. Canicule, feu de forêt, zone évacuée… Même le plus petit espoir n’avait plus lieu d’être.

Et pourtant, un jour en rentrant de l’école (parce qu’entre-temps nous avions repris notre vie de sédentaire) on a eu l’appel, celui qu’on attendait depuis des mois.

Figaro était chez un vétérinaire à Biscarrosse. Une dame du camping à côté de l’aire de camping-car l’a nourri quand il était affamé. Elle l’a amené chez le vétérinaire pour voir s’il était pucé.

On ne mesure même pas la chance qu’on a eue de le retrouver. Depuis ce temps, Figaro possède son propre collier avec airtag, car on reste principalement en Airbnb. Mais, pour nos prochains voyages avec notre chat en camping-car, nous pensons passer sur un collier avec un suivi plus précis.

Alors, à la question : « Peut-on emmener son chat en camping-car ? » Je vous répondrais oui sans hésiter, car il mérite lui aussi de faire partie de ce beau voyage. Par contre, il est important de mettre en place des solutions pour que votre aventure se fasse en toute sécurité.

Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *